• Fait ch...

    "Ne t'inquiète pas pour moi, je gère"...

    Je gère. Mon cul. Je pleure depuis que j'ai ouvert les yeux, elle est là, la vérité. Et je me suis enfuie de chez moi à l'aube, prétextant trop de boulot, pas assez de temps, pour ne pas imposer aux miens un chagrin auquel ils sont étrangers.

    Au fond, c'est quoi, le plus dur ? La rupture ou la clandestinité du chagrin ?

    Merde, voilà.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 08:34
    Moi aussi
    j'ai un coeur d'artichaut :((( bises et sourire :)
    2
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 08:37
    courage
    et bises à toi
    3
    Minitoi
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 08:53
    Le plus dur?????
    l'irréalité de l'histoire, et la réalité de la douleur...A qui en parler , sur quelle épaule pleurer ???Ben moi , ton MiniToi
    4
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 09:50
    LE PLUS DUR
    c'est de ne pas savoir quant est ce qu'on retombera amoureux ;) bon courage ! A.S.
    5
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 10:19
    Bonjour
    Ah oui, un chagrin clandestin ou incompris est encore plus dure à guérir. Je ne sais que dire si ce n'est courage. Bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :