• Une question, une réponse...

    Maintenant, tu sais.

    Il faut avouer, je ne m'en suis pas tout à fait cachée, en venant coucher ici mes allusions plus ou moins légères. Mais je n'avais pas envie de te l'annoncer, comme ça, de but en blanc, alors que tu excuses tes absences du moment par les nombreuses galères que tu traverses en ce moment. Je ne voulais pas tirer sur l'ambulance, et te nargueur, toi dans la fange de ton quotidien ingérable, moi dans les stratosphères des rencontres calines dont je ne me prive plus.

    Tu dis que ça se sentait, et que tu l'avais deviné. Tu crois que mon changement d'attitude, mon refus de sombrer, ma re-prise en main en est la conséquence... Pour ma part, j'inverserais la relation de cause à effet, mais bon, tu penses tout savoir de moi et je suis peut-être aveugle, au final.

    Je suis revenue. Chienne, garce, salope, tu appelleras ça comme tu voudras, je suis revenue, un point c'est tout. J'ai fait fi de mes promesses inutiles, je me suis libérée de cette emprise que je t'avais laissé prendre et à laquelle je tenais, au fond, parce qu'elle était gage de réciprocité, parce que la seule façon de m'assurer que tu n'appartienne jamais à qui que ce soit d'autre était de t'appartenir, à toi seul.

    Sauf que c'est pas si simple, la vie, et que je n'appartiens qu'à moi. De la même façon que tu as refusé de m'appartenir, le jour où tu as rompu, au nom d'une priorité accordée à ta vie de famille, à ces enfants, à cette femme, que je ne connais pas mais que j'envie d'avoir su t'attacher à eux.

    C'est douloureux, comme constatation. C'est fini, cette fois, et pour de bon. J'ai affranchi mon corps et mon âme de tes droits sur eux et je suis capable de vivre sans toi, de vivre sans "ça", même si je préfèrerais te garder, encore longtemps, au creu de moi. Mais je suis revenue, égale à moi-même, peut-être un peu plus mûre, peut-être un peu plus réfléchie, sans doute plus exigeante que jamais, mais je suis revenue.

    Angy returns... A qui le tour ?

  • Commentaires

    1
    CC
    Mardi 16 Janvier 2007 à 17:57
    J'aime
    bien te savoir forte et indépendante, comme ça...Bises
    2
    Mardi 16 Janvier 2007 à 18:06
    Indépendante, oui...
    ... forte... arf... C'est pas gagné :)
    3
    Mardi 16 Janvier 2007 à 21:12
    ce n'est pas facile
    de couper ces liens! alors bravo !
    4
    HH
    Mercredi 17 Janvier 2007 à 09:52
    Excellent choix !
    Derrière ton anecdote je ressens quand même chez toi une tendance a la dépendance affectivo _sexuelle au schéma complexe qui risque à la longue de déstructurer ton autonomie naturelle. Faisez gaffe, faisez gaffe_ De toute façon tu as raison, l’avenir n’est pas l’accouplement à la durée définitive et à la forme classique de type judéo_chrétienne. La tendance actuelle est à l’éphémère, à l’égoïsme, à l’égocentrisme, au narcissisme : je te prend, je t’essaye, je me fais plaisir, je te jette parce que de tout façon la magie ne dure jamais bien longtemps. Le meilleur coup de la terre lasse un jour ou l’autre : tu sais, je suis sur que si tu mangeais du foie gras tous les jours ça te dégouterais et tu te rabattrais a un moment donné sur un vulgaire sandhiwvh au jambon_ je suis ce sandwiche au jambon, ne l’oublie pas_ je serais toujours la pour me contrebalancer tous ces connards de foie gras !
    5
    Angy/SeLo
    Mercredi 17 Janvier 2007 à 10:34
    "Dépendance affectivo_sexuelle"
    Oui, c'est tout moi, ça :) Hirsute, jambon-beurre de mon coeur, ca sonne bien, non ? ;)
    6
    HH
    Mercredi 17 Janvier 2007 à 11:34
    Abracadabra
    Je ne suis pas le créateur de Hirsute, c’est Andy vérol , le Boss_ moi seulement jambon-beurre pas cher, sous-vide, lui c’est la bière qui va avec .. Mais tu sais pour en revenir à tes amours chiennes et impossibles, tire en des leçons sur l’homme et sa perversité_ faut savoir faire le deuil de l’illusion_ tout n’est qu’illusion et perceptions faussés par le besoin et son ir-réciprocité . On est rarement déçu par le jambon, parce que dans le cochon tout est bon_ mais tu sais comment sont fait les foies gras_ ils proviennent d’une torture, ce n’est qu’un vulgaire hypertrophie à l’arrivée_ on s’attache à une chose qui n’est pas naturelle. T’es tu posé la question quand à la nature de ta relation_ le naturel_ l’hypertrophie de l’ego manipulateur. Les hommes sont ces foies gras là. Egoïste et froid_ illusionniste et manipulateur. Jambon, juste le jambon dorénavant pour éviter la crise de foie
    7
    Angy
    Mercredi 17 Janvier 2007 à 14:19
    Du jambon...
    ... mais ça me pose un problème grave... c'est pas casher :( Du jambon de volaille, possible ?
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    HH
    Mercredi 17 Janvier 2007 à 16:36
    je me cuisine pas a la thora
    désolé angy, mais je veux bien me circonciser par contre
    9
    Mercredi 17 Janvier 2007 à 16:45
    Circoncision demandée...
    ... parce que c'est drôlement meilleur :)
    10
    HH
    Mercredi 17 Janvier 2007 à 16:55
    Un point [G] c'est tout !
    J’ai jamais sut faire plaisir que veux-tu_ Enfin j’espère que la génétique fera quelques progrès pour que les générations à venir naissent avec un épiderme totalement érogène (c’est en projet apparemment, surtout chez Rael). T’imagines le délire, on se serrera la main dix fois par jour, on se tapera sur l’épaule, on s’amusera à jouer a « le premier qui jouiera aura une tapette ». Si tu fais pas gaffe, une poignée de main trop forte et bam, l’orgasme. C’est fou.
    11
    Angy
    Mercredi 17 Janvier 2007 à 18:20
    Euh... Parce que ça n'est pas déjà le cas ?
    Oups... je croyais, moi. Zut... Y a que moi, alors...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :