• Une semaine de plus

    Chaque semaine qui passe rend la douleur moins vivace. Par contre, comme un juste retour des choses, si je souffre moins, je me sens également de moins en moins vivante.

    Mon corps a cessé d'exister, de vibrer, de désirer, et ce depuis longtemps. J'ai l'impression d'être un esprit vif dans un corps mort, comme si tout était brulé, à l'intérieur. 

    Il parait que ca reviendra. Je n'en suis pas certaine. Je n'en ai pas envie, je crois. 

    Je ne sais plus... 


  • Commentaires

    1
    Cosmic Dancer
    Vendredi 20 Octobre 2006 à 09:53
    Quand tout a brûlé
    et que le soleil a disparu au-dessus du désert, la nuit est glaciale, interminable. Et puis le jour se lève, lentement...
    2
    Vendredi 20 Octobre 2006 à 09:56
    LA VIE
    est dure parfois mais si elle etait si facile elle serai moins interessante...puisque plate... courage tout de meme :)
    3
    Vendredi 20 Octobre 2006 à 10:26
    s'accrocher
    Que de doutes d'incertitudes que d'angoisses apprendre à grandir ce n'est pas si facile la vie est là insolente parfois violente c'est une roue qui tourne, toune avec ses joies, ses peines l'amour, l'amitié et au milieu tu es là un petit point si petit pourtant tu peux être grand il suffit de décider d'avancer sans se rabaisser relever la tête et se battre rester optimiste prendre des risques profiter des bons moments croquer la vie à pleine dent rire, rire à s'en étouffer vivre d'abord pour soi avoir un petit soupçon d'égoisme afin de s'accorder beaucoup de plaisir aimer son corps se faire mourir de plaisir dans un corps à corps endiablé oui je veux vivre intensément j'arrive. Réalisé par Michelle
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :